Les 4 clés d’une bonne santé du Pr Henri Joyeux


Félicitations, te voici membre V.I.P d’Objectif Paleo !

Tu recevras de temps en temps des informations intéressantes par mail.

Ton bonus est juste en bas de cette page, mais avant…

 

Tu as seulement deux choses à réaliser pour ne rien rater :

La première, c’est d’aimer la page Facebook en cliquant sur le bouton « j’aime ».

Facebook est l’endroit où je publie des informations que j’estime intéressantes, mes vidéos et surtout mes Facebook Live où je donne du contenu exclusif chaque dimanche soir.

 

 

La deuxième, c’est de t’abonner à la chaîne YouTube en cliquant sur l’image ci-dessous.

Reçois en avant première les vidéos dès leur sortie. YouTube, c’est l’endroit où je partage mes vidéos les plus impactantes pour t’aider à résoudre tes problèmes et à progresser dans ta santé.


Les 4 clés d’une bonne santé du Pr Henri Joyeux

 

Dans ce bonus, je vais te parler des clés d’une bonne santé selon le Pr Henri Joyeux.

Mais juste avant, j’ai quelque chose d’important à te dire…

Étant moi-même dans le domaine de la santé et de la nutrition, je connais l’importance de se nourrir de façon adéquate.

On entend tout à ce sujet et surtout n’importe quoi.

J’entends tous les jours des a priori, des idées reçues, dans la bouche de mes clients ou des gens que je rencontre.

Il est fort probable que toi aussi tu crois qu’il compliqué de bien manger.

Peut-être que tu es perdu dans le monde de l’alimentation.

Peut-être que tu ne sais pas en qui faire confiance, qui croire.

 

Et je vais te dire. C’est normal.

 

Avec tous les sons de cloche qu’on entend, c’est complètement normal.

Un jour les œufs sont dangereux. Le lendemain ils ne le sont pas.
Je vais t’avouer : avant j’étais perdu aussi.

 

J’ai beaucoup appris grâce au Pr Henri Joyeux et je pense qu’on peut lui faire confiance parce qu’il sait de quoi il parle. Ses livres et ses conférences ont aidé des milliers de personnes à changer leur mode de vie, et même si je ne suis pas d’accord avec 100% de ses dires, les basiques sont pertinents et essentiels. C’est juste du bon sens !

Voilà pourquoi j’ai décidé de partager ces 4 clés avec toi.

Si tu les appliques, je te garantis que ça va faire une sacrée différence dans ta vie !

 

Clé N°1 : bannir les aliments transformés

On le sait, les aliments transformés ne sont pas adaptés à une bonne santé.

Pour autant, certains ont tendance à l’oublier.

Il est toujours bon de le rappeler car si ces produits se vendent toujours, c’est que certaines personnes n’ont pas encore bien compris l’impact de ces produits sur leur santé.

 

Voilà le hic : les aliments transformés sont des aliments morts.

Ce sont des « calories vides ». Oui. Des aliments qui ne servent à rien.

Exactement.

À part encrasser ton organisme. Et vider ton portefeuille.

 

Donc éloigne toi autant que possible de tout ce qui possède un emballage, une bonne dose de marketing et une liste d’ingrédients excédant 5 ingrédients.

Méfiance !

Tout est fait pour te gruger. Des pâtes à la spiruline avec 99,8% de farine de blé et 0,01% de spiruline, vendues 3 fois le prix.

Des pâtes feuilletées sans gluten avec des ingrédients encore pires que la farine de blé.

Des sauces transformées où ils mettent du gluten et beaucoup de sel pour la texture et pour vous rendre accroc.

Si je te donne ces exemples, c’est parce que je les ai vus de mes propres yeux.

 

Bref, si je devais résumer en une phrase :

Ne fais pas confiance à des organismes qui transforment les aliments à ta place et qui dépensent plus d’argent en publicité qu’en matière première pour leur produit.

 

Vraiment. Ça te sauvera la vie.

 

Dans les aliments transformés, j’inclus une bonne quantité de ce que consomment la plupart des gens : baguette de pain, biscottes, pâtes, biscuits, chips, lait de vache UHT, yaourt…

Tu remarqueras que la plupart des aliments transformés contiennent du gluten.
Et le gluten (la protéine du blé) n’est pas digérée correctement par ton corps.

Il ne connaît pas cet aliment. Donc ça fait des dégâts.

C’est comme si tu mettais du sirop dans ta voiture. Tu ne vas pas aller loin.

 

Fais aussi attention aux produits laitiers. Et à tout ce qui est blanc de façon générale.

Dans la nature, le blanc n’existe pas dans les aliments.

Yaourt. Sucre. Farine de blé. Riz blanc. Édulcorants.

Tout ça, c’est à proscrire si tu veux être dans une bonne forme physique (et mentale).

 

Voici ce que tu vas faire : fais une liste de tous les aliments transformés que tu consommes encore, choisis-en un que tu consommes régulièrement et supprime-le. Définitivement.

 

Clé N°2 : favoriser les aliments bio, bruts, locaux et de saison

Le Pr Henri Joyeux insiste beaucoup là-dessus.

Pourquoi manger bio ? On entend souvent parler qu’il faut consommer des aliments bruts, locaux… Mais pourquoi ?

À l’époque, je me posais la question… En fait non, même pas.

Ce serait te mentir.

À l’époque je ne savais même pas que le « bio » existait.

Je ne savais même pas comment les fruits et légumes étaient traités.

Mais quand tu sais ce dont il retourne, tu as beaucoup plus envie de t’y intéresser.

Ça a été mon cas.

En fait, si tu ne manges pas bio, chaque jour tu jettes de l’argent par la fenêtre, tu uses ton corps plus vite et tu prends le risque de développer une bonne maladie dans quelques années.

Quand je dis « bonne maladie », ce n’est pas positif. C’est Alzheimer, Parkinson, cancer.

Ceux qu’on veut éviter de connaître.

Manger bio est juste quelque chose de normal.

Pendant des millions d’années, rien d’autre n’existait que le bio.

Maintenant, les consommateurs de bio sont stigmatisés. Ca me fait rire.

 

Comment tu peux trouver ça normal de manger des produits qui existent depuis moins de 50 ans ?

Alors que l’humanité a mangé bio pendant des millions d’années ?

 

Le constat est simple : la plupart des gens ne mangent pas « normalement » au sens de nos arrières grands parents (ou au sens de nos gènes, simplement).
Autre chose.

Les hommes préhistoriques étaient plus forts, plus musclés, plus grands et en meilleure santé que toi. Que moi aussi. C’est dur à entendre, hein ?

Tu penses que parce que tu vis au XXIème siècle tu es « plus » qu’eux. Eh non !

 

En dehors de la mortalité infantile qui cassait leur espérance de vie, ceux qui grandissaient sans se faire manger atteignaient des âges semblables à nous.

Sans cancer. Sans AVC. Sans diabète. Sans Parkinson ou Alzheimer.

Choquant ? Pas vraiment.

 

Pourquoi ?
Parce qu’ils avaient le seul mode de vie adapté à l’être humain. Celui qu’on a perdu.

Donc dès que tu vas manger bio, tu vas te rapprocher un peu plus de ta vraie nature.

Attention, pas le bio de grande surface.

Bio, ça veut dire que tu vas manger des aliments très peu traités, voire pas du tout.
Que tu vas manger des aliments plus riches en vitamines.

Avec un meilleur goût.

Mais ça, ça n’est pas le bio industriel.

Moi je te parle du bio local, du paysan du coin ou de la coopérative bio de ta ville.

Là tu auras des aliments bruts, pas de truc mixé, transformé, de grande surface.
Tu auras des aliments de saison, pas de tomate en hiver. Ça, tu oublies.

Tu auras des aliments locaux. Évite les aliments qui viennent de l’autre bout de la planète.

En arrivant chez toi ça n’a plus de valeur nutritive.

 

Alors commence à manger beaucoup plus de légumes et de fruits de qualité, c’est un investissement massif pour ta santé.

Ce que je t’invite à faire, c’est aller dans un magasin bio pour la prochaine fois que tu fais les courses. Juste pour tester.
Si tu le fais déjà, achète un aliment bio que tu achetais en « pollué » avant.

 

Clé N°3 : être dans la modération et la diversité

Modération, c’est l’ami avec qui il est bon de sortir lorsque tu vas boire un coup chez des amis et que tu rentres en voiture.

C’est aussi l’ami qui va t’aider à être en pleine forme à 50 ou 60 piges, alors que les autres seront déjà sous statines ou diabétiques. 

Si tu en doutes, regarde les statistiques de la santé des français. Tu vas être surpris.

Ou pas.

Modération, c’est l’ami qui va te permettre de manger un carreau de chocolat noir pour te faire plaisir, mais pas la tablette entière.
Sinon on est pas dans le plaisir, on est dans la compulsion et l’addiction.
Et ça c’est pas bon. Ni pour ton corps, ni pour ton esprit.

Évite tous les excès. À part pour les légumes.

Si tu bois un verre d’alcool, d’accord. Mais pas deux.

Si tu manges une part de pizza, d’accord. Mais pas deux.

 

Admettons que tu manges une part de pizza en plus par jour. Au bout de 2 ans et demi, tu auras pris 15 kg ! Oui, 15 kg. Avec une ridicule part de pizza…

Ça peut aller très vite.

 

Les gens deviennent rarement obèses en 2 mois.

C’est l’accumulation d’excès sur des années qui fait transformer quelqu’un de physiquement « normal » à une bonbonne humaine. Attention à ça.  

Et ça, c’est ce que tu fais TOUS LES JOURS. Il n’y a que ça qui compte.

 

Quant à la diversité, assure-toi de varier tout ce que tu manges.

Il y a énormément de couleurs dans les aliments naturels, apprends à tous les consommer.

Du vert, du rouge, du violet, du jaune, du orange…

Tous ces aliments amènent des nutriments différents et complémentaires.

Fais-toi des assiettes arc-en-ciel !

Carottes râpées, mâche, betterave, poivrons… Tout dépend les saisons.

 

Pour mettre toutes les chances de ton côté, garde toujours ton pote modération à côté de toi, surtout dans les moments de faiblesse (on en a tous).

Et promène-toi aussi avec son cousin diversité.

Change de légumes. De fruits. De viande. De poisson.

Varie, fais-toi plaisir.

 

Dès à présent, décide sur quel aliment tu vas te concentrer pour le modérer (parce que tu le consommes un peu trop et tu sais qu’il n’est pas bon pour toi).

Et lance-toi le défi de te faire au moins une assiette multicolore par jour ! (sans colorant stp)

 

Clé N°4 : favoriser les produits végétaux

Certaines personnes affirment que nous sommes des herbivores. Je ne vais pas pousser jusque-là pour ma part.

Un herbivore passe sa journée à brouter de l’herbe.

Je ne crois pas que l’Homme ait fait ça à travers les âges.

Mais de fait, il n’est pas non plus un viandard.

Un chat oui, c’est un viandard.
L’Homme non.

Ça veut dire quoi ? Qu’il faut arrêter de manger de la viande matin, midi et soir.

Le Pr Henri Joyeux parle d’un rapport de 80/20 entre végétaux et animaux.

Je suis tout à fait d’accord avec ça.

De nombreuses tribus de chasseurs cueilleurs adoptent spontanément ce rapport dans leur alimentation. Et c’est, entre autre, ce qui leur permet de jouir d’une santé de fer.

Je te conseille la même chose.

 

Le problème de la plupart des gens, c’est qu’ils mangent énormément de viande.

Trop de viande. Et comme ils n’ont pas le budget, ils achètent de la viande de merde.

N’ayons pas peur des mots.

Ils achètent de la viande de supermarché, qui n’a de la viande que le nom.

 

Pour moi, un animal parqué dans un hangar avec 10 000 autres bêtes n’est pas consommable dans le cadre d’une alimentation saine.

Si la bête mange mal, avale des antibiotiques, ne voit jamais le soleil et vit à côté de dizaines de cadavres, je ne risque certainement pas de la manger.

Je ne cautionne pas ce genre de système.

Toi non plus j’imagine.

Alors oublie les supermarchés, car toute leur viande emballée, c’est ça.

Même chose chez la plupart des bouchers…

L’alternative, c’est de commander chez les petits producteurs. Encore une fois.

C’est de trouver un éleveur pas loin de chez toi.

Ou sur des sites sérieux comme http://leboeufdherbe.com.

Ou sur la ruche qui dit oui.
Des alternatives, tu en as plein. Il suffit de le décider.

Mais ce qu’il faut vraiment arrêter, c’est l’excès de viande de mauvaise qualité.

Si tu fais ça, tu peux être sûr que tu vas faire des économies et que tu vas être en meilleure santé.

 

Ce que je t’invite à faire dès maintenant, c’est de diversifier tes protéines animales.

Mange des poissons gras sauvages (anchois, harengs, maquereaux, sardines).

Achète des œufs bio. Et de la viande de la meilleure qualité possible.

 

Nous en avons fini pour aujourd’hui !

Avec ces 4 clés, tu vas vraiment aller vers une meilleure santé, tu peux en être sûr.

Par contre, n’applique pas tout d’un coup.

S’il y a bien une chose que j’ai retenu et que je te conseille, c’est de prendre ton temps.

D’y aller petit à petit.

Si tu veux qu’un changement perdure, il faut que tu y ailles doucement.

Il faut respecter le temps que ça prend.

Dès à présent, choisis une des clés qui t’a le plus parlé et commence à l’appliquer le plus tôt possible !

 

Excellente journée.

 

Garde en tête que TU es l’acteur de TA santé !

 

Fabien