4 techniques originales pour perdre du gras 1


diet-398613_640On parle souvent de régime, de restriction, de manger des aliments spécifiques, d’utiliser des méthodes « miracle »… Toujours dans le même but de perdre du gras.

Je ne conseille pas ces façons de procéder, pour moi le meilleur moyen reste d’allier plaisir et santé dans une alimentation que l’on conserve A L’ANNEE !

Cela dit, pour optimiser la perte de gras lorsqu’on est en surpoids ou que la période de l’année fait qu’on a envie de s’alléger un peu (au hasard, l’été !), je vais vous présenter 4 techniques originales que j’apprécie. Et non, le sport n’en fait pas partie !

1. Manger dans des petites assiettes

Une étude (cf « Switch, osez le changement) a montré le contenant est très important lorsqu’on mange. Il détermine la quantité de nourriture que l’on a mangé.
Dans l’étude en question, on donnait du popcorn (totalement ranci !) à des spectateurs au cinéma dans 2 contenants différents : ils recevaient soit un gros contenant, soit un petit contenant. Dans les deux cas, le contenant était trop volumineux pour être terminé pendant le film.

L’auteur de l’étude, Brian Wansink, a présenté les résultats dans son livre « Conditionnés pour trop manger ». Il révèle que ceux ayant mangé dans les grands contenants de popcorn avaient mangé en moyenne 53% de plus que ceux qui avaient reçu les contenants de taille moyenne. Cette étude a de quoi faire frémir !

L’explication est simple : les gens mangent davantage quand on leur donne une plus grosse ration. Le popcorn étant ranci et mauvais au goût, c’est la seule explication possible de cette étude. Il n’y avait pas de plaisir puisque manger le popcorn était désagréable.
Le plus étonnant est que les spectateurs ne croyaient pas à ces résultats, ils étaient complètement sceptiques. Pourtant les résultats étaient là.

Ainsi, nous pouvons transposer cela dans toute situation. Au restaurant, à la maison, chez des amis, plus les contenants sont grands, plus on va manger !

Vous savez maintenant que dans des grandes assiettes il est plus facile de beaucoup manger. En mangeant sans des assiettes plus petites on sera enclin naturellement à manger de plus petite quantités.

A vous de jouer : testez sur une semaine cela et mangez dans des assiettes plus petites !

2. Manger une bouchée à la fois

Lorsqu’on mange, on est rarement en train de faire uniquement cela.

On mange en regardant la télé, on mange en discutant avec notre famille, nos amis, notre copain ou notre copine, on mange en écoutant la musique, on mange en lisant, on mange en jouant avec notre téléphone, on mange en envoyant des messages, on mange même en travaillant !

Et que se passe-t-il ? Lorsqu’on mange en faisant quelque chose d’autre, on mange machinalement, et qui dit machinalement dit habitude. Or la vitesse à laquelle vous mangez s’est ancrée comme une habitude sans que vous ne vous en rendiez compte, avec le temps. Et il est fort probable que ce soit une vitesse trop rapide.

Nous mangeons souvent beaucoup trop vite puisque nous avons rarement mangé en pleine conscience pendant un repas, on a souvent tendance à manger rapidement pour vite finir. Hélas ce n’est pas la bonne façon de faire !

La ghréline peut être considérée comme l’hormone de la faim, en effet elle est synthétisée avant les repas pour vous notifier que vous avez faim. Le truc à retenir est qu’il faut un certain temps pour que l’estomac notifie au cerveau qu’il a eu sa dose !

Donc si l’on engouffre une importante quantité de nourriture en peu de temps, surtout si on est multitâche à ce moment, on a aucune chance de percevoir le signal de « plus faim ».

C’est donc une manière insidieuse de manger trop par rapport à nos besoins, et ainsi grossir plus que de raison sans trop savoir pourquoi.

Pour éviter cela, apprenez à ralentir lorsque vous mangez.

Pour cela il y a un moyen vraiment facile que je vous conseille plus que tout : POSER LA FOURCHETTE ENTRE CHAQUE BOUCHEE !

C’est extrêmement simple comme concept, mais plus difficile à réaliser que vous ne pouvez le penser. En effet, comme c’est nouveau, vous allez devoir être conscient en permanence pour éviter d’accélérer le rythme sans vous en rendre compte.

Je vous suggère donc de faire un repas en mindfulness (pleine conscience) qui consiste à ne faire QUE ça.

Lorsque vous mangez, vous mangez, point ! Essayez juste une fois pour voir, lors de votre prochain repas, de ne faire que manger : pas de téléphone, pas de télé, tout seul. L’idée est d’apprendre à observer les aliments que vous allez manger, les sentir, les manger avec tous vos sens éveillés. Puis vous posez la fourchette dès que vous avez mis le tout en bouche. Ne la reprenez pas tant que vous mâchez encore.

Une entreprise a même commercialisé la HAPIfork, une fourchette qui vibre si vous mangez trop vite !

En clair, apprenez à manger plus lentement, la sensation de faim diminuera au fur et à mesure, soyez à l’écoute de votre corps, et mangez seulement à votre faim voire un peu moins.

3. Mériter ses glucides

Il y a un principe essentiel lorsqu’on veut perdre du gras : c’est le principe de mérite des glucides, dont parle beaucoup Christophe Carrio dans ses livres.

En effet, l’usage massif de glucides (riz, pain, pâtes…) n’est pas adapté à l’Homme, en particulier à l’Homme sédentaire, d’où un surpoids important.

L’apport massif de glucides à index glycémique élevé (aliments « blancs » et transformés tels que pain blanc, pâtes blanches, riz blanc…) favorise de manière très importante le surpoids, l’obésité et le diabète (liste non exhaustive, loin de là). Ces aliments font partie de ceux à éviter absolument.

Il s’agit donc d’une part d’éliminer les céréales raffinées (en gardant éventuellement le riz basmati si on est sportif) et surtout de mériter ses glucides.

En clair, si vous voulez perdre du gras, vous avez le droit de manger une portion « importante » de glucides seulement après avoir fait une séance de sport (fractionné, course à pied, musculation…), avec des aliments tels que le sarrasin, les patates douces, les betteraves, le riz basmati, comme source de glucides.

Notez que plus vous avez un métabolisme lent (tendance à être mauvais en endurance, à être en surpoids facilement…), plus vous devez éviter les abus de glucides.

Dans ce cas plus que dans les autres, interdisez vous tout aliment riche en glucides sans avoir fait de sport au préalable.

4. Fractionner ses repas : mangez plus de repas que classiquement !

Lorsqu’on fait 3 repas par jour, on maîtrise moins sa faim et on a tendance à beaucoup plus grignoter : ce n’est pas un bon plan.

Pour perdre du gras de manière durable et efficace, mieux faut fractionner les prises alimentaires et se cantonner (comme le riz) aux seuls repas prévus.

En effet, le non-stop alimentaire (le grignotage incessant) est extrêmement néfaste pour la santé, la digestion est sans cesse perturbée dès que vous mangez quelque chose tandis que le repas précédent est en train d’être digéré. Il est nécessaire de stopper ça.

Le mieux est donc de faire 4 ou 5 repas par jour plutôt que 3. Vous garderez une glycémie bien plus constante tout au long de la journée, ce qui vous permettra d’être moins assailli par la sensation de faim. Vous serez donc moins tenté voire pas du tout par les écarts, les sucreries.

Vous mangerez de plus petites quantités et maîtriserez bien mieux votre poids.

L’idée est de faire 3 repas normaux (pas trop chargés) et deux collations assez légères (fruit, oléagineux…). En faisant cela, vous êtes sûr de maîtriser votre sensation de faim et d’éviter de grignoter.

 

Avec ces 4 techniques originales vous êtes désormais en mesure de perdre le gras que vous voulez. Veillez à appliquer l’une d’elle dès aujourd’hui. C’est à ce moment-là que cela aura un impact dans votre vie !

 

Quel est votre plus gros problème au niveau de la gestion de votre poids ? Dites-le moi dans les commentaires, je suis curieux de le savoir !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “4 techniques originales pour perdre du gras